Le paludisme en bref

24. Le paludisme est une maladie infectieuse. Elle est causée par un parasite unicellulaire du genre plasmodium. Il existe quatre types de plasmodium capables d?infecter les êtres humains. Le plasmodium falciparum, le plus redoutable, provoque la malaria tropica.

La transmission

Une simple piqûre de moustique peut transmettre le paludisme

Une simple piqûre de moustique peut transmettre le paludisme

Les parasites, seulement visibles au microscope, sont transmis à l?homme par la piqûre d?un moustique femelle, l?anophèle, qui est son principal hôte. L?homme est quant à lui un hôte intermédiaire. Pour infecter un homme, le moustique, qui est surtout actif le soir et la nuit, doit d?abord avoir été lui-même infecté par un homme porteur du parasite, qu?il aura piqué au préalable. C?est un cycle sans fin: la maladie se propage de manière automatique, dans la mesure ou rien n?est entrepris pour lutter contre les moustiques, prévenir les piqûres ou soigner la maladie.

 

Le cycle de vie

Le cycle de vie du parasite pathogène est complexe. Les plasmodia se multiplient dans le corps humain, plus précisément dans le foie, puis détruisent les globules rouges du sang. Une semaine, voire un an peuvent s?écouler avant que les symptômes ne soient perceptibles. Ceux-ci, comparables à ceux de la grippe, sont les suivants: fièvre, maux de tête, douleurs dans les membres, fatigue, frissons, nausées, vomissements et diarrhées. S?il n?est pas détecté ou pas traité, le paludisme peut rapidement devenir mortel. Les enfants en meurent d?ailleurs plus souvent que les adultes.

De nos jours, le paludisme sévit encore dans les pays tropicaux et subtropicaux, notamment en Afrique subsaharienne, en Asie, dans le Pacifique, en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

 

Prevalence

De nos jours, le paludisme sévit encore dans les pays tropicaux et subtropicaux, notamment en Afrique subsaharienne, en Asie, dans le Pacifique, en Amérique centrale et en Amérique du Sud.